About Us
Our mission: To inspire and develop the builders of tomorrow

Hausse de 10 pour cent des ventes mondiales de produits LEGO® au premier semestre 2016

720_Interim_wCaption

Le Groupe LEGO enregistre un chiffre d'affaires de 15,692 milliards de couronnes danoises (environ 2,1 milliards d'euros) au premier semestre 2016 et prépare l'avenir en accélérant ses efforts de recrutement et ses investissements en production dans le monde.

L'augmentation du chiffre d'affaire est alimentée par l'innovation sur des gammes déjà bien établies, telles que LEGO® City et LEGO NINJAGO, ainsi que sur le nouveau thème LEGO NEXO KNIGHTS.  Cet essor a été particulièrement marqué en Europe et en Asie, chacune de ces régions affichant une croissance à deux chiffres. En Amérique, les ventes se maintiennent au niveau de l'exercice précédent.


Principaux chiffres extraits des résultats financiers semestriels de 2016:

  • En monnaie locale (c.-à-d. en excluant l'impact des variations du taux de change), le chiffre d'affaires pour le premier semestre 2016 fait un bond de 10 pour cent par rapport à la même période l'année dernière.
  • Il s'élève à 15,692 milliards de couronnes danoises (environ 2,1 milliards d'euros), contre 14,142 milliards de couronnes (environ 1,9 milliard d'euros) au premier semestre 2015, ce qui représente une augmentation de 11 pour cent en couronnes danoises.
  • Le résultat d'exploitation (bénéfice avant produits et charges financiers et impôts) du premier semestre 2016 est de 4,655 milliards de couronnes (environ 625 millions d'euros), contre 4,607 milliards de couronnes (environ 619 millions d'euros) pour le premier semestre 2015, soit une progression d'1 pour cent d'une année sur l'autre.
  • Le bénéfice net pour la première moitié de l'année atteint 3,489 milliards de couronnes (environ 469 millions d'euros), contre 3,553 milliards de couronnes (environ 477 millions d'euros) pour le premier semestre 2015.
  • Les flux de trésorerie provenant de l'exploitation sont de 3,947 milliards de couronnes (environ 530 millions d'euros), contre 4,349 milliards de couronnes (environ 584 millions d'euros) au premier semestre 2015.



Jørgen Vig Knudstorp, Président et CEO du groupe, commente ainsi ces résultats financiers :

« Notre ambition est de proposer à un maximum d'enfants des expériences LEGO à la fois créatives et ludiques à travers le monde. Bon nombre d'entre eux sont fans de nos produits, ce qui nous réjouit. Depuis plus de dix ans, nous affichons une croissance à deux chiffres d'une année sur l'autre : c'est la preuve que les jouets LEGO offrent des possibilités de jeu illimitées. C'est aussi le résultat du travail acharné de plus de 18 000 collaborateurs LEGO dans le monde. »


Une croissance du chiffre d'affaires satisfaisante

Au premier semestre 2016, le Groupe LEGO affiche une croissance à deux chiffres en Europe et en Asie, tandis que les ventes se maintiennent au niveau de l'exercice précédent en Amérique.

« Cette hausse est particulièrement impressionnante en Europe où se trouvent nos marchés les plus matures. Parallèlement, les résultats élevés en Asie, où nous effectuons des investissements importants en termes de capacité de production et de recrutement, sont également très satisfaisants. Aux États-Unis, la croissance n'aura pas été au rendez-vous, faute d'initiatives et de soutien suffisants de notre part. C'est pourquoi nous travaillons étroitement avec nos clients et accélérons nos initiatives sur le marché américain, dans le but de relancer la machine », explique John Goodwin, Executive Vice President et Chief Financial Officer..

Des gammes telles que LEGO City, LEGO Creator, LEGO Technic, LEGO NINJAGO et LEGO Star Wars™ ont obtenu de très bons résultats mondiaux au cours du premier semestre. De plus, le thème LEGO NEXO KNIGHTS lancé au début de l'année fait une entrée prometteuse.

« La brique et le système de construction LEGO offrent des possibilités illimitées de créativité ludique. Notre nouveau thème LEGO NEXO KNIGHTS permet de conjuguer plus que jamais le jeu physique et virtuel, grâce aux ensembles de construction, aux applications numériques et à une histoire fascinante », souligne John Goodwin.


Préparation de l'avenir avec des investissements importants en matière de recrutement et de capacité de production
Durant le premier semestre 2016, le Groupe LEGO poursuit son vaste programme d'investissement mondial. Une nouveau site de production à Jiaxing (Chine) a commencé à fabriquer des briques LEGO et sera en chantier jusqu'en 2017. L'agrandissement de l’usine de Monterrey, au Mexique, est en cours. L'augmentation de la capacité de moulage, de traitement et de stockage devrait permettre de multiplier par deux la capacité de production du complexe. Au premier semestre 2016, des fondations ont aussi été posées à l'usine de Nyíregyháza (Hongrie) pour doubler sa capacité de production.

L'essor significatif de l'entreprise se reflète également au niveau des effectifs. Pour alimenter sa croissance et sa mondialisation, le Groupe LEGO a embauché plus de 3 500 nouvelles recrues au premier semestre 2016, soit une hausse de plus de 24 pour cent par rapport au premier semestre 2015. Le Groupe LEGO emploie donc désormais 18 500 personnes dans le monde.

« Parallèlement à l'augmentation de la capacité de production, cette hausse substantielle de nouveaux employés vise à nous donner les moyens de répondre aux besoins à venir des consommateurs et aux tendances du marché.

Ces investissements en matière d'infrastructure et d'effectifs auront bien évidemment un impact sur les bénéfices à court terme. Toutefois, ils s'inscrivent dans notre stratégie à long terme : développer et offrir des expériences de créativité par le jeu amusantes et de haute qualité à encore plus d'enfants dans le monde », explique John Goodwin.


Déploiement continu de notre responsabilité d'entreprise

Le groupe LEGO a pour ambition d'influer de façon positive sur la planète. Parmi nos nombreux projets dans le domaine de la responsabilité d'entreprise, nous avons l' ambition de compenser la consommation d'énergie mondiale du Groupe LEGO par une capacité équivalente en énergies renouvelables. Il s'agit de l'un des moyens choisis pour contribuer à l'amélioration constante de l'efficacité énergétique de l'entreprise.

« Dans le domaine de l'efficacité énergétique, nous nous étions fixés un objectif d'augmentation de 10 pour cent de notre efficacité énergétique dans la période 2013-2016, par le biais du programme « Climate Savers » du World Wildlife Fund (WWF). Nous sommes heureux d'annoncer que nous avons surpassé cet objectif avec une amélioration de l'efficacité énergétique cumulée de 16 pour cent », se félicite John Goodwin.

L'investissement du Groupe LEGO dans le champ d'éoliennes offshore Burbo Bank Extension au large des côtes britanniques, annoncé en avril 2016, est une étape importante pour concrétiser son objectif de compensation de sa consommation d'énergie par des énergies renouvelables d'ici 2020. Cet investissement est le fruit d'un partenariat entre la société-mère du Groupe LEGO, KIRKBI A/S, DONG Energy et PKA. Le champ d'éoliennes sera en mesure de fournir une énergie à zéro carbone équivalent à la consommation électrique annuelle de plus de 230 000 foyers. Le champ d'éoliennes devrait être intégralement mis en service début 2017.

Pendant le premier semestre 2016, le Groupe LEGO a poursuivi l'aménagement du LEGO Sustainable Materials Centre (Centre LEGO pour les matériaux durables), annoncé en 2015. Le groupe LEGO a l'objectif de n'utiliser que des matières premières durables pour la fabrication des produits LEGO, y compris l'emballage, d'ici 2030 et a chargé le centre de faire de cette ambition une réalité. Environ 70 des 100 collaborateurs qui devraient travailler sur ce projet passionnant se sont déjà lancés. Les locaux du centre sont en cours de conception.

« Investir dans un ambitieux programme de responsabilité d'entreprise fait partie intégrante de la culture du Groupe LEGO qui cherche à améliorer son empreinte carbone.

Pour cela, nous menons la bataille sur plusieurs fronts, l'efficacité énergétique et les investissements dans les énergies renouvelables étant l'un des piliers de notre démarche. Le deuxième est notre recherche de matériaux durables, sur laquelle nous continuerons à nous concentrer dans les années à venir », conclut John Goodwin.